Zalim de Carina Rozenfeld

Auteure : Carina Rozenfeld
Éditions : Scrinéo
Nombre de pages : 536 pages
Date de parution : 03 Octobre 2016

« Il vit dans l’éther du monde des esprits. Il y dort, en attendant l’appel Parfois, on le réveille. Appelé pour protéger le royaume, il possède la puissance et la souplesse de la panthère, la vitesse du guépard, la vue de l’aigle, les défenses de l’éléphant, à la charge du rhinocéros, la force du scarabée, le feu et les ailes du dernier dragon. De l’homme, il a hérité l’intelligence et la cruauté. Quand on l’invoque, il vient.
Pour agir, il doit investir un corps humain. De génération en génération, il trouve un hôte pour vivre. Il est dans mon sang, dans mon âme. Il dort en moi. Mais je ne le savais pas. Je – ne – le – savais – pas. Jusqu’au jour où j’ai appris que j’étais lui, que j’étais ZALIM… »

Ma critique :

J’ai acquis Zalim grâce à un concours sur facebook ! Je ne vous cache pas ma joie en apprenant que c’était moi qui l’avait gagné. Ce qui m’avait d’abord intriguée c’était la jolie couverture représentant on l’imagine l’ombre/l’esprit de Zalim.

Le décor est posé dans les premières lignes, nous découvrons une guerre..Mais une guerre bien différente que l’on a l’habitude de lire, nous retrouvons des hommes s’affrontant, d’un côté les guerriers du royaume de Rakeshin et de l’autre ceux d’Arendaal. Le point positif est qu’il y a des automates ! Ce fût une agréable surprise tant mon addiction est grande pour le courant steampunk!

Nous apprenons que cette guerre persiste depuis des siècles, et ce qui a permis à Arendaal de vaincre leur ennemi fût un monstre, Zalim. Cet esprit puissant et destructeur, est appelé pour aider un royaume et investit le corps d’un hôte qui soit assez puissant pour le contenir, et le nourrir. Il est important de dire qu’il tue sans distinction.

Le fait qu’il y ai une grande part de sombre dans ce premier tome ne m’a pas du tout déplût.

Nous faisons la connaissance de personnages forts et importants, Elyana future reine du royaume d’Arendaal, ainsi que sa sœur adoptive Kaia. J’ai aimé au cours de ce roman leur complicité, la simplicité des princesses, elles sont proches des habitants tout le contraire de leur père. Yalmar, le père, au tout début semble être loin de la guerre et désintéressé il est vu comme quelqu’un ne pensant qu’à se goinfrer et loin de l’image qu’un roi devrait avoir pour son Royaume mais je l’apprécie au fur-et-à mesure du roman, il parait changer en mieux.  Nous découvrons aussi la princesse Agda, future épouse du roi, je m’attendais à une femme cruelle, qui aurait également eu beaucoup de caprices je fût très agréablement surprise ! J’ai eu un gros coup de coeur pour le personnage d’Ederinn Maley, c’est un homme rongé par les secrets, les remords ainsi que les non-dits, il fût éperdument amoureux de la reine Ellinor , et également très proche des princesses. Il est vu comme un conseiller, mais il représente beaucoup plus que ça, il doit gérer le Royaume entier ainsi que les problèmes liés , sans oublier la guerre. Pour Jad, mon avis est assez mitigé, il s’agit d’un ancien guerrier Rakeshin blessé au combat et soigné par une sorcière, Lucia, qui lui fera penser différemment je ne puis en dire davantage !

Et pour le final, Zalim, je suis pour le moment neutre attendant de connaître la suite. Il n’est pas si mauvais qu’on se l’imagine, reste à voir si mon impression changera ou non au tome 2 !

J’ai complètement adoré ma lecture, il y a beaucoup de rebondissements, si on aime l’histoire mêlée au fantastique on ne peut que lire ce livre d’une traite. Une pointe de déception lorsqu’on a refermé le livre, voulant connaître la suite !

Pour moi ce livre mérite la note de 17/20

Citations :

« A ses yeux, il était le seul à avoir toujours raison et la réalité se déformait à sa convenance pour coller mieux à ses désirs » P.66

« Tous les matins, il se disait qu’il allait changer, qu’il allait faire mieux, et chaque fois, la déprime le reprenait, la peur, le découragement, il reproduisait les erreurs de la veille » P.68

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *