L’empire des chimères de Philippe Aurèle Leroux

Auteur : Philippe Aurèle Leroux
Éditions : Le Grimoire (Mille saisons)
Nombre de pages : 316 pages
Année de parution : 2017
Résumé :

«Le culte de Mithra se propage dans les légions romaines des Alpes. Le vétéran Decimus Valerius n’a d’autre choix que de s’y initier et d’en apprendre les mystères, pour devenir un jour centurion. La nuit, Briana, fille cadette du proconsul de Rhétie observe d’étranges étoiles qui filent vers le Mons Caeli. À force de ténacité et de persuasion, elle parvient à obtenir l’autorisation de s’y rendre sous l’escorte de Decimus. Les ordres donnés à ce dernier sont clairs : la jeune femme ne doit jamais atteindre son objectif.
Gurnt est rejeté par les jeunes guerriers du village qui n’acceptent pas son étrange apparence féline. Il lutte contre une violence sourde qui lui ronge le cœur, fait bouillir son sang, enchaîne son âme et obscurcit son avenir…
Alors que le Mons Caeli paraît être le point d’orgue de toutes les ambitions, et de tous les secrets, se pourrait-il qu’il en soit aussi l’origine ?
»

Ma critique :
 
Merci à Philippe pour sa confiance et également de m’avoir confié la lecture de son roman, je tiens également à m’excuser pour le délai de traitement à cause de mes petits soucis..
 
J’ai acquit ce roman dans le cadre d’un partenariat.. Ce qui m’a séduit ? La somptueuse couverture laissant prédire un certain suspens et une pluie de météorite.. Ce livre est un véritable bijou de par l’écriture, mais aussi les illustrations que l’on peut découvrir tout au long du récit, l’ambiance est là ! Chaque détail est soigné, les personnages sont « réels » dans le sens où on peut s’identifier à eux, éprouver de la rage, de la tristesse, de l’amertume… et tantôt de la joie. Les rebondissements et l’action sont présents, mais aussi des choses inhabituelles : nous faisons face à de nouveaux Dieux, à de nouvelles créatures jusqu’alors jamais imaginées.. Une superbe histoire !
 
Le récit se déroule à l’époque de la Rome antique sous la direction de Commode, jeune empereur pas très commode accessoirement au vu de comment il nous est présenté..( oui, j’ai pas pu m’abstenir..désolée !) Cependant c’est plus bien qu’un roman historique : accrochez vous ceintures, et laissez vous embarquer dans un monde où se mêle la science-fictions, et les Dieux nouveaux.. Si vous n’avez pas peur de loups-garous et autres créatures de la nuit, alors ce roman est fait pour vous !

L’histoire est intéressante, et surtout addictive ! Nous y faisons en effet la connaissance de Briana, jeune fille d’un consul.. Aventurière et rêvant d’obtenir des réponses à ses questions concernant le mystère qui lie les étoiles filantes au Mons Caeli, proche des montagnes. Son frère, Primus, grand soldat de guerre n’a guère envie de la voir se mêler de ce qui ne la regarde pas, en effet l’empire romain a de grands secrets que l’on préfère dissimuler. Que ferait le monde si jamais on venait à l’apprendre ? Il finira par la laisser mener sa quêter, mais demandera à ce qu’on ne puisse l’amener à sa destination finale même si cette dernière viendrait à faire des caprices !

Tout cependant ne se passera pas comme prévu, en effet ils se feront attaquer par des « barbares » (elle et ses soldats) et devra sa vie à une étrange créature nommée Gurnt : une chimère, possédant un corps d’homme et une tête de lion. Ainsi, le fantasy, fera sa place petit à petit dans la tête du lecteur..

On préfèrera les hommes animaux aux humains, puisque ces créatures bien que différentes, souffrent beaucoup mais ne manque pas de courage, et feraient tout pour montrer leur attachement aux êtres qui leurs sont chers.

Nous aurons des personnages « détestables », pour ma part je déteste les opportunistes et n’ai pas pu me sentir proche du personnage de Decimus qui ne court qu’après la gloire et le pouvoir n’hésitant pas à faire des coups bas, et à traquer comme des animaux Briana et Gurnt.

L’histoire mènera les personnages principaux malgré eux au fort interdit jusqu’à Roma et aux jeux du cirque afin de retrouver leurs amis..Ils côtoieront les riches gouverneurs, dans un monde de complots, bassesses, et pouvoir.

 

Je crois que mon personnage préféré est Gurnt. C’est un jeune homme qui a grandi dans la crainte que l’on ne puisse pas l’accepter tel qu’il est à cause des ses différences. Il est cependant chaleureux, et fait tout pour se faire accepter, et se faire des amis allant jusqu’à mettre sa vie en danger.

Briana est « chiante » enfin dans le sens, où elle est jeune et semble pas très certaines de ses choix et manque de maturité.

Decimus.. Je n’ai pas beaucoup aimé ses réactions, ses positions, ainsi que sa soif de pouvoir.. Pour moi, c’est celui dont j’ai le moins aimé le récit.

En effet, le récit est partagé entre ces trois personnages, il est cependant intéressant d’avoir plusieurs points de vue.

J’ai pour finir adoré la plume de l’auteur. Le fait d’avoir ajouté un lexique pour ceux qui ignorent certains termes est vraiment très utiles. J’ai également apprécié les phrases en latin ainsi que leurs traduction à chaque début de chapitre : j’ai en effet trouvé que cela rajoutait une touche de charme au récit, ainsi que les polices d’écritures et symboles à chaque fin de chapitres. On se laisse réellement emporter par l’univers, pour ma part il fût rapidement dévoré puisque l’action est omniprésente et que l’on souhaite à tout prix découvrir ce qui attend nos héros..

Ayant également apprécié les nombreuses illustrations.. Je me répète certainement mais elles sont superbes !

 

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *