La véritable histoire de Noël

Auteur : Marko Leino
Editions : Michel Lafon (2014)
Nombre de pages : 295
Quatrième de couverture :
Au cœur de la Laponie, pays des neiges éternelles, le jeune orphelin Nicolas est recueilli par les habitants de son village. Mais ils sont tous trop pauvres pour pouvoir l’adopter. Le Conseil des Anciens prend alors une décision inédite : chaque année, le garçon sera pris en charge par une famille différente, et il en changera le jour de Noël.
Avec une étincelle d’espoir et de joie de vivre, Nicolas décide de se consacrer à sa passion : fabriquer des jouets. Le garçon va ainsi raviver l’émerveillement au cœur de cette région glacée. Et pourrait bien être à l’origine d’une des plus belles légendes.
Mon avis :
Chaque année à la même période,j’aime lire des histoires magiques…des histoire de Noël, ce livre était depuis un bout de temps dans mon collimateur ! Ce fût une lecteur très agréable, j’ai beaucoup aimé ! Peut-être regarderai-je son téléfilm..
Nicolas est un enfant heureux malgré le fait qu’il soit issu d’une famille pauvre.On le représente enfant comme un enfant modèle, aidant ses parents…S’occupant de sa petite sœur Aada.
Mais un évènement vient tout chamboulé, la veille de Noël sa sœur Aada tombe gravement malade : ses parents sont obligés pour la soigner de l’emmener au village voisin. Malheureusement sa famille n’a pu réchapper à la tempête de neige qui la décima. Deux habitants de  Korvajoki viennent alors chercher le petit Nicolas qui ne pourrait survivre seul, à l’hiver. Le verdict tomba : chaque année une nouvelle famille devra accueillir Nicolas et en prendre soin jusqu’au Noël prochain: ainsi chaque famille réussirait à nourrir sa famille ainsi que la nouvelle bouche.
Au fil des ans Nicolas apprend à connaître sa nouvelle famille, regrettant de s’attacher mais ne pouvant s’en empêcher il voit en chaque famille des pères, des mères mais aussi des frères ou des sœurs c’est pour cette raison qu’il décide chaque année d’offrir des jouets aux enfants des familles pour les remercier de l’avoir hébergé, de lui avoir donné un toit, et pour tous les bons moments passés. Ainsi commencera l’histoire du père Noël …
J’ai aimé ce livre, il fût parfois poignant…Puisque Nicolas ou Oula n’a pas eu la vie tout le temps rose. Il s’agit d’un homme qui met ses distances de peur de s’attacher à des personnes mais surtout de les perdre. Bien qu’il n’a pas pu les tenir longtemps…
J’ai aussi apprécié comment l’histoire fût amenée.. D’un grand-père à ses petits fils on a qu’une envie c’est de tendre notre oreille.
Sa rencontre avec Iisakki, un ébéniste grincheux a également été une bonne découverte…Puisque derrière son tempérament bourru, on découvre un homme au grand cœur qui lui aussi cache un passé difficile, lui et Nicolas forment un superbe duo !
Je n’en dirai pas plus, je vous laisse découvrir ce joli roman ! Le livre se lit assez rapidement mais il ne faut pas oublier qu’il s’adresse à un public jeune, j’ai aimé plusieurs passages qui m’ont touché plus que d’autres mais je me suis aussi reconnue dans la maturité du personnage déjà enfant. Un livre que je ne peux que recommander !
Citations favorites :
« Nous ne devons pas oublier que nous ne sommes ici que de passage, chacun de nous, tandis que la mer est aussi éternelle que le ciel au-dessus de nos têtes et la terre sous nos pieds. » (P.55)
« Car, tout comme il y a la mer, le ciel et la terre, il y a aussi l’éternité de ces éléments qui vit en nous maintenant, mais aussi après notre départ. Nous n’avons aucune raison, ni même le droit de demander pourquoi. Nous pouvons seulement nous arrêter et pleurer un moment, avant de tourner notre regard vers l’avenir. Le temps peut panser une blessure, même profonde. Il laisse bien sûr une cicatrice, mais un jour, regarder cette cicatrice, ou ne serait-ce que l’effleurer, ne nous fait plus mal. » (P.55)
« Aimer, c’est aussi la crainte de perdre l’objet de son amour. ça fait partie de la vie. »(P.229)
« Et même si, à cet instant, j’ai l’impression que le soleil ne se lèvera plus et que je ne rirai plus jamais de ma vie, je sais quand même au fond de moi que ce n’est pas vrai. Le soleil se lèvera demain, tout comme les autres jours, et lorsqu’il aura passé de l’eau sous le pont, je serai de nouveau capable de rire un jour. » (P.230)
krokmou-3-etoileskrokmou-coup-de-coeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *