Exilium tome 1 de Frédéric Bellec

Auteur : Frédéric Bellec
Éditions : Autoédité
Nombre de pages :  423 pages
Année de parution : 2015
Résumé :
« Cette semaine-là, de fortes chutes de neige exigèrent la fermeture du lycée où je travaillais comme ‘pion’, mais le maintien exceptionnel de l’internat permit l’hébergement de la poignée d’élèves bloqués sur place. Par ma proximité avec le lieu de travail, je fus le seul disponible pour assurer les nuitées. La semaine se présentait alors avec un calme insolent : encadrer sept adolescents occupés à compter les flocons au sein d’un établissement vidé de son âme. Sauf que nous n’étions pas seuls ! Au début, j’expliquais aux élèves effrayés que le vent et le froid étaient à l’origine des souffles et des craquements. Jusqu’à ce que leur fréquence nous accule à l’évidence : quelque chose sans aucun lien avec la météo avait infiltré le dortoir ! Alors que je pensais avoir trouvé le calme dans la campagne du Centre France, après mon départ de la Côte d’Azur pour la petite ville de Saint-Amand-Montrond, j’allais découvrir un énigmatique Berry, qu’au XIXe siècle Chateaubriand avait décrit comme une contrée  » où se passaient des choses étranges  » ! »
 
Ma critique :
Je tiens à remercier BoD pour l’envoi et l’écrivain Frédéric Bellec pour cet envoi et ce service-presse.
 
Ce livre je voulais le lire depuis sa sortie, il me faisait sans arrêt envie.. Je l’ai même demandé en cadeau, mais il ne fut jamais choisi, mais ça ne fait rien il est enfin dans ma bibliothèque ! La première chose m’ayant séduit est la couverture, sobre..mystérieuse, et cette phrase qui donne vraiment envie de le lire « Oubliez tout ! Réapprenez tout ! C’est un premier tome, et je trouve que le roman a été conduit par une main de Maître. L’avant-propos nous amène déjà dans une ambiance particulière, le côté fantastique est déjà installé ce qui m’a fait grandement plaisir ! Le côté autobiographique m’a également grandement plu !
Nous faisons la connaissance, de Fred, Assistant d’éducation ou appelé communément « pion »obligé de se rendre en internat pour surveiller de jeunes élèves Polistes et lycéens lambda n’ayant d’autres choix que de rester au vu de la météo. Mais des évènements inattendus viendront bouleverser l’ordre des choses…
En effet, certains jeunes entendent des bruits, grattements , sifflements. Mais le plus étrange est que notre Fred les entend aussi ! Il devra paraître rassurant pour ses chers élèves, mais on imagine bien que cela ne doit pas être évident à gérer de garder son sang froid et de paraître serein. Une chose est sûre : Ils ne sont pas seuls, et devront cohabiter avec une chose vivant à la nuit tombée. Cette autobiographie est déroutante, et au vu des évènements on s’attend d’avantage à une chasse aux fantômes, aux spectres, aux goules mais rien de cela…Il faut chasser ses préjugés et ouvrir son cœur. L’idée m’a d’autant plus, bien que je ne suis pas très fan des félins.
 
La plume est réellement plaisante , c’est un livre que j’ai savouré : on ne se noie pas de flots d’informations ou de choses inutiles ! Les chapitres peuvent se lire comme un journal intime, au vu des dates des différents évènements. J’ai beaucoup aimé les Polistes, l’habit ne fait pas le moine, j’ai beaucoup aimé la sensibilité de ces jeunes et à plusieurs reprises je mourais d’envie de leur faire un câlin et leur dire que tout ira bien. J’ai aussi beaucoup aimé les planches de la fin, les croquis sont vraiment surprenants..j’ai beaucoup aimé les imaginer, et aimé l’idée qui en découle : un humain permettant d’avoir un lien avec la nature. J’ai trouvé encore plus belles les phrases sur la différence, on devrait être acceptés tels que l’on est, la diversité des personnes est belle et précieuse.. Guillhem, Lewis et Kevin m’ont passé le mot, je pourrais bientôt faire appel à toi meneur !
 
En bref :
J’ai toujours voulu avoir un pion comme Fred, je pense qu’on doit être plusieurs dans ce cas là à envier ces jeunes internes et moi la première ! Si vous voulez partir à la découverte de choses étranges, de mythes et légendes fantastiques je ne peux que vous recommander Exilium, c’est un réel coup de cœur. J’ai maintenant très hâte de dévorer ce tome 2 !


Citations :
La notion de monstre n’est qu’une simple question de point de vue, au sens propre comme au figuré. Pour une souris, un chat est une créature sadique et sanguinaire, un tueur en série sans état d’âme qui aime torturer ses victimes avant de les dévorer. C’est pourtant ce redoutable prédateur que vous trouvez adorable et magnifique.
Exilium existe donc toujours, mais nul ne peut le situer sur une carte.
La moyenne est devenue la norme et tout ce qui s’en écarte n’est plus de la variété, mais de l’anormalité, une verrue à brûler

2 Comments

  1. Merci pour cette splendide chronique qui donne au lecteur l’envie de s’intéresser à la suite de l’histoire… et à l’auteur la motivation pour l’écrire 😀 !!!

    La première partie du tome 2 est disponible depuis mars 2017, la seconde partie sortira courant juin 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *