Bloody Glove de Bob Slasher/ Marc Falvo

Auteur : Bob Slasher / Marc Falvo
Éditions : Atelier Mosésu
Nombre de pages :  215 pages
Année de parution : 2016
Résumé :
« Tous des enflures. Coupables désignés. Cibles idéales de ta colère. Pourquoi essayer de mourir alors que des salauds vivent ? Pourquoi se punir soi-même quand tant d’autres le méritent ? » Cinéphile averti, révolté contre le monde, Fred a enfin trouvé sa voie. Elle sera aussi tarée que sanglante. Et rendra hommage au septième art, le vrai. Le grand. Celui qui tache.»
 
Ma critique :
 
Je tiens à remercier les Ateliers Mosésu pour ce partenariat ainsi que l’écrivain !
 
Frédéric Parmentier, tel est le nom du personnage central de cette histoire. Il ne se voit plus que comme un looser, avant il avait le goût de la vie : il courait les festivals, salons, mais également lieux insolites qui lui permettaient de se transformer en personnages qu’il chérissait, mais ces endroits étaient spéciaux puisqu’ils s’agit d’interpréter des personnages de livres ou de films d’horreur connus. Sauf qu’un jour, à un festival (ou désignez-le comme vous voudrez), un enfant se moqua de lui, puisque le papier toilette qu’il avait utilisé à la réalisation du maquillage au visage n’adhérait pas, alors qu’il y avait mit beaucoup d’énergie et d’amour à représenter son idole, Mr Freddy Krueger.
 
Mais ce qui fit d’avantage sombrer notre Fred, fût que sa nana l’a quitté pour un autre, un autre plus beau et mieux foutu. Tina, l’a quitté parce qu’il allait à des évènements débiles, et qu’il n’était pas l’homme qu’elle voulait qu’il soit, alors il fut au plus mal… Il décida que sa vie ne valait plus rien, que pleurer ne la ferait certainement pas revenir alors il fit un choix radical : mettre fin à ses jours. Après avoir tenté une première fois de mettre fin à ses jours, à l’aide d’une lame dans un bain brûlant qui échoua, il tenta à nouveau mais celle-ci également échoua, il se rendit alors compte que quelque chose clochait : la Mort ne voulait pas de lui.
 
Une réalité lui apparut en pleine figure, il ne devait pas mourir mais il devait être le tueur. Il devrait faire le ménage, en tuant les personnes qui ne méritaient pas de vivre : qui l’ont blessé, meurtri de diverses façons et devenir une sorte de justicier.Et dans sa folie, il se fera un allié, une voix l’aidera dans ses choix : Freddy Krueger.
 
Le fait que le livre soit court ne m’a pas dérangé, bien au contraire. Il ne s’agit pas d’un livre à placer entre les mains d’âmes sensibles disons nous le bien, puisqu’il s’agit d’un slasher : où bain de sang et charcuterie sont présents, les scènes de massacres sont nombreuses et peu ragoutantes qui sont extrêmement bien détaillées.
 
L’écrivain, s’est vraiment bien lâché nous provoquant, utilisant un langage à faire rougir des nonnes..je trouve cela bien coordonné vis à vis du personnage. Ce livre m’a étonnée, plu, mais souvent dégoûtée..J’avais envie de regarder parfois de regarder ailleurs, le climat du roman parfois trop lourd d’atrocités.
 
Je ne peux que le recommander aux adeptes du genre.
 
Citation :
 
T’es le roi du monde, sans le gros bateau, la grosse pouffe derrière et la voix de Céline Dion mais tu te sens quand même seul maître à bord. 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *