Amisseum : Les terres inconnues de Maes Larson

Auteur : Maes Larson
Éditions : Autoédité
Nombre de pages :  491 pages
Année de parution : 2017
 
 
 Résumé :

« Notre imagination aime nous jouer des tours. C’est probablement ce qu’Adam aurait souhaité se dire cette nuit après s’être réveillé en plein sommeil. Mais ce fut tout le contraire. Rien ne l’aidait à s’ôter de l’esprit ce qu’il avait vu, ni sa mère et encore moins ses fidèles compagnons Ryan et Isaac.

Ensemble, ils vivaient une vie de lycéen avec les joies et les peines qui vont avec. Pourtant, une seule chose semblait préoccuper Adam depuis quelques jours.
Qui était cet homme qu’il avait aperçu dans la nuit sombre ? Et ce lieu ? Etait-il réel ? Il n’avait jamais rien vu de tel.
Autant de questions auxquelles Adam et ses amis tenteront de répondre dans une aventure qu’ils n’avaient pas choisi et à laquelle ils ne pourront pas échapper. »

Ma critique :
 
Merci à Maes Larson pour le service-presse ! J’ai beaucoup aimé la lettre accompagnant le livre, il doit s’agir du plus beau service-presse reçu le sceau royal au dos fait très sympa.
 
J’ai débuté cette lecture avec beaucoup d’excitation, j’adore la fantasy ! La couverture m’a particulièrement plu et intriguée..Un château d’un joli bleu caché par une montagne, en effet je ne m’attendais pas à autant de plaisir dans ma lecture !
 
L’histoire débute dans le Royaume d’Elmeria, où nous rencontrons : Klausmery, un roi, âgé de 44 ans, on le perçoit comme un roi aimable : proche de ses sujets, sensible à leur bonheur. Se faisant vieux, il songe à assurer une descendance pour qu’un de ces enfants puisse accéder au trône et instaurer une sécurité à son peuple. Pourquoi ne pas épouser Ania ? La soeur de son cher ami Garumei ? Lui-même souverain. Notre roi, est également réputé pour avoir combattu lors de la « Sordide guerre » mais depuis peu il se trouve assaillit par des craintes, malgré la fortification de son château, ses nombreuses troupes de gardes ou encore la légende liée au château concernant sa composition de pierres bleues qui proviendrait d’une montagne habitée par de nombreuses créatures fantastiques. Cette pierre aurait également des propriétés la rendant incassable..et sublime, d’un bleu saphir. Qui pourrait vouloir le tuer ? Le danger est imminent, et ses craintes réelles puisque durant la nuit une chose explosa dans sa chambre.
 
Dans le chapitre suivant je faisais la rencontre d’Adam, Ryan et Isaac, trois jeunes lycées unis par une grande amitié, mais que tout oppose. Adam, le premier personnage présenté fût le premier à avoir rêvé de ce roi. Qui est-il ? Où se trouve ce château ? De nombreuses questions se bousculent. Il a la sensation d’avoir ressenti dans son rêve des odeurs, comment cela pourrait-il être réel ?
Ce Royaume doit exister. Il est le seul, à penser que ce roi existe, sa mère, Camille est persuadée que ses rêves ont un rapport avec les films qu’il visionne.
 
Le matin, alors qu’il va rejoindre ses amis Ryan, lui avoue un rêve similaire dans la même nuit, mais avec des éléments complémentaires..ce qui effraierait n’importe qui ! Alors qu’il passent par le parc, pour se rendre en cours, celui-ci est intrigué par un « étrange rocher ».
 
En cours, Ryan questionnera son professeur et apprendra que la pierre a été étudiée durant plusieurs siècles, des archéologues du monde entier l’auraient examinée : dix-sept années. Un seul constat qu’ils ont pu noter : elle ne peut être déplacée, puisqu’elle a une profondeur sans fin. Comment cela pourrait-il être possible ? D’où vient-elle ? Et comment est-elle arrivée sur Terre ?
La seconde chose que les professionnels ont su dire est qu’elle était sur Terre depuis des milliers d’années, et ce, bien avant les hommes et la composition de la roche ne trouve pas d’équivalence sur la planète..
De quoi inquiéter quiconque ! Une seule personne a eu une dérogation spéciale et continua les recherches mais une zone d’ombre pèse sur cette personne.. Tout le monde aurait oublié son nom.
 
Alors qu’Isaac rêvassait en regardant le ciel en cours, un évènement inattendu se produisit : le ciel s’assombrissait et des gouttes de sang en tombèrent..Il vit un homme suppliant qu’on l’aide, enfermé dans un cachot et attaché par des chaînes. Il souffrait, beaucoup. Il sorti de sa torpeur, par quelqu’un annonçant un tremblement de terre. Il ne cessa de se questionner sur l’identité de cette personne, et sur sa nature.
 
De nombreuses personnes furent touchées, beaucoup s’en sortirent, et beaucoup moururent : le séisme cause la mort de 250 personnes et 80 blessés.
 
Adam, après une virée entre amis peu de temps après le séisme, reçu une sorte de choc à la tête : des images défilaient dans son cerveau sans qu’il ne puisse rien faire. Il revit l’homme de son rêve, un château suivi d’un lac et d’une explosion. Cela ressemblait davantage à des visions qu’un songe. Que pouvait-il en être ?
Il a la sensation qu’un malheur va se produire puisque le jour de son rêve une catastrophe avait eu lieu. Comment empêcher cela ? Il décidera d’aller réfléchir dans la librairie de son père d’adoption M. Miramond, obnubilé par son rêve il fera des recherches dans les vieux livres et documents que garde son ami, et tombera sur un livre Lapus Lux : Pierre et Lumière. Il fera la découverte de notes manuscrites datant de plusieurs années, et d’autres beaucoup plus récentes. Une photo d’une roche deux fois plus grande, était également jointe.
La seule piste qu’il trouvera sera un mot d’un dénommé Mickael Vervens mettant en garde contre cette pierre.
 
Peu de temps après Ryan fera saisit du même « mal » qu’Adam, Isaac également. Tous deux perdirent également le contrôle sur leurs corps et virent les images défiler.
 
Ses amis, essayèrent tant bien que mal de joindre leur ami, mais celui-ci ne décrochera pas. De plus, ils apprendront la crise de Nina, et que celui-ci était censé chercher des médicaments mais sa mère est sans nouvelles de lui. Les deux camarades décideront de partir à sa recherche, mais un évènement inattendu viendra les interrompre : ils seront attirés par une lumière bleue émanant du parc, et ne pourront contrôler leurs corps. Ils entreront tous deux aspirés par cette lumière et celle-ci cessera aussitôt, tout redevant normal comme si rien ne s’était produit.
 
Adam, Ryan et Isaac se retrouveront tous au même endroit sains et saufs et c’est ainsi que commencera l’aventure de nos jeunes amis, dans ce nouveau monde : Amisseum. Il sont très loin d’imaginer ce qui les attend ! Chacun voulant rentrer chez lui, ils mettront toutes leurs forces à trouver un moyen d’y retourner.
 
Citations :
 
– Parce que c’est la nature humaine de dominer. Encore une fois nous parlons de l’homme, l’être vivant qui n’a cessé de gagner son pain uniquement par la force et à détriment d’autrui.
Si nous avions partagé les richesses équitablement, nous nous serions exposés à une guerre bien plus rapidement. Nos ennemis ne se contenteront jamais du minimum, il fallait les freiner et les empêcher de gagner en force.
 
– On dit qu’ils sont les premiers à implorer l’ange de la mort de les épargner lorsque ce dernier vient arracher leur âme au lever du soleil. C’est à ce moment précis qu’ils réalisent qu’ils n’ont pas assez profité de la vie et de leurs proches. Ils se retrouvent à regretter profondément ces jours où ils étaient trop pressés pour se satisfaire de l’essentiel : le temps.
 
– Il existe trois forme d’énergie dans le corps humain. Celles de l’âme, de l’esprit et du corps. On utilise tous les jours les trois, mais jamais en même temps. Seuls quelques individus sont capables de réaliser cela, on les appelles les Osydians. Cela leur confère des aptitudes et des pouvoirs hors du commun. (…)La nature de ce pouvoir peut être bonne ou mauvaise, et elle est définie directement par l’âme de la personne. Il est facile de différencier les deux suun grâce à leurs couleurs. Noir pour le mauvais et blanc pour pour le bon, mais attention, un bon suun peut devenir sombre si l’équilibre est brisé par l’esprit et inversement. Il faut que tu sache une dernière chose. Il existe des Osydians supérieurs, des êtres exceptionnels capables de maîtriser l’énergie de l’univers, celle qui nous entoure tous les jours. Ils sont rares et très puissants.
 
 Mon avis :
 
Isaac jeune orphelin est représenté comme le « charmeur » de la bande et file le parfait amour avec Alexandra, souvent sûr de lui, il aime plaire et a beaucoup d’affection pour sa grand-mère. Adam, le sage, l’un des plus réfléchis si l’on puis dire : il agit toujours après mûre réflexion. Il vit avec ses parents et sa jeune sœur Nina, atteinte d’une grave maladie. Et nous avons Ryan, qui est une boule de feu : impulsif, qui agit souvent sous un coup de tête. Il est passionné d’escrime, et de jeux vidéos tout comme ses amis ! J’ai aimé qu’ils puissent se compléter ! Avec une préférence pour Adam, bien qu’il ne sache pas s’y prendre avec les femmes.

Les personnages secondaires allant du roi Garamei et de la famille royale, en passant par les capitaines (et proches) sont très bien imaginés, les discours et les caractères collent à merveille. J’ai trouvé qu’ils étaient complémentaires, quant aux réactions naturelles. La trame de l’histoire est bien ficelée, les évènements qui rendent le futur des adolescents prend tout son sens au fil du récit. Au fil du récit nous comprendront l’importance des garçons dans l’histoire, et leur utilité au sein du Royaume. Ce qui est intéressant est d’avoir le point de vu de plusieurs personnages, et pas simplement des héros principaux. J’aime savoir quelles sont leurs pensées, craintes, ou doutes. Ce point fût bien exploité !

Un autre point positif et que l’action est très vite mise en place, et chaque personnage qui se rencontre est amené à se recroiser. Les descriptions, sont époustouflantes, je n’en ai trouvé aucune trop longues. Le fait que l’auteur prenne le temps d’installer son univers, ne m’a pas dérangé et n’a pas ralenti ma lecture.

L’univers mais aussi les règles d’Amisseum est fantastique, tout comme les scènes de batailles qui sont dignes d’un film à grand budget. Les interrogations sont nombreuses, notamment à la fin du récit, on a très envie de connaître la suite des aventures et ce qui attend la bande d’amis.

J’ai également apprécié l’épreuve de l’Envergure, j’y ai vu un soupçon « d’Hunger Games » notamment le fait que les équipes se retrouvent dans un labyrinthe, il consiste à ce que les finalistes de grands Royaumes choisissent des combattants : ceux ci s’affrontent lors de cette épreuve où plusieurs qualités sont demandées tant intellectuelles que physiques, la première équipe trouvant l’objet demandé remporte cette épreuve. Une seule règle existe : il est interdit de tuer une quelconque personne, tout le reste est permis afin d’arriver à ses fins. Il est vraiment demander d’utiliser sa tête, les muscles ne font pas tout ! Et avec des adversaires aussi dangereux, nos jeunes héros devront être stratèges !

Adorant également le fait qu’ils ne puissent pas utiliser leurs téléphones, et reviennent à une époque « médiévale » où on correspondait par lettres. Il est possible d’envoyer des lettres partout dans le monde, en pensant à la personne à qui l’on veut s’adresser et j’ai adoré cette idée ! 

Ce monde magique saura vous séduire, il m’a fait penser à un « un monde merveilleux » et je ne peux qu’adorer. Imaginez un endroit médiéval où règne un roi proche de ses sujets et de son Royaume, qui vivent dans un monde aux diverses couleurs et où chacun serait différent tant par la couleur de peau, que par sa personnalité. Rajoutez à cela des créatures « hybrides » certaines avec qui l’on aimerait pouvoir s’amuser tel que Nero : Mi-Tigre, Mi-Lion, fidèle animal du roi. Mais également peuplé de créatures dangereuses, de toutes sortes mais surtout à des tailles gigantesques pouvant tuer des personnes en les empoisonnant. Rajouter à cela des guerres, telle que la « sordide guerre » ayant marqué de nombreuses personnes que l’on pourrait comparer aux guerres que l’on peut connaître de par l’histoire. Des dangers, et de nombreuses interrogations viendront également se poser sur les personnes leur voulant du mal.
 
Je ne peux que recommander ce livre empli d’amitié, d’amour, de magie comme j’en ai jamais vu encore. Le décor et les paysages somptueux qu’il est facile d’imaginer. Venez découvrir le monde merveilleux d’Amisseum, qui bien que merveilleux, comporte certains dangers et rejoignez l’aventure.

Je lui attribue la note de 19/20.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *